moteur

moteur, trice [ mɔtɶr, tris ] n. m. et adj.
• 1377; lat. motor, de movere « mouvoir »
I
1Vx Philos. anc. Principe de mouvement, cause première. Mod. Cause d'une action. mobile. Le moteur de l'histoire; de la guerre. nerf.
(Personnes) Agent, instigateur.
2 Adj. (XVIe) Physiol. Qui engendre le mouvement. Nerfs sensitifs et nerfs moteurs. Muscle moteur. locomoteur, vasomoteur. Plaque motrice. — CENTRE MOTEUR :centre nerveux qui envoie des influx capables d'inhiber ou de stimuler l'activité d'un organe périphérique. Spécialt Centre nerveux qui commande l'activité musculaire. motricité. Troubles moteurs (par atteinte des centres, des nerfs moteurs). ⇒ contracture, paralysie , spasme.
Mécan. Force motrice. Voiture à deux, quatre roues motrices ( quatre-quatre) . Arbre moteur : vilebrequin.
II N. m.
1(1744) Vx Force motrice. Moteur animé (homme, cheval), inanimé (air, eau).
2(1859 moteur à gaz) Mod. Appareil servant à transformer une énergie quelconque en énergie mécanique. Moteurs à vent. aéromoteur. Moteurs hydrauliques, thermiques. Moteurs à vapeur. machine. Moteurs à combustion interne (dits à explosion). Moteurs à injection, diesels. Moteurs à gaz, à réaction. turbopropulseur, turboréacteur. Moteurs pneumatiques. Moteurs électriques. électromoteur. Moteur synchrone, asynchrone, à courant alternatif, continu. Moteur pas à pas, perpétuel. Véhicules à moteur : automobile, cyclomoteur, locomotrice, motocyclette, motrice, tracteur, etc. Munir de moteurs. motoriser. Moteur d'avion ( bi-, tri-, quadrimoteur) . — ⇒aussi micromoteur, servomoteur.
3Spécialt Moteur à explosion et à carburation ou injection. Moteur à 4, 6 cylindres. Moteur à deux, à quatre temps. Moteur de 750 cm3 (de cylindrée). Pièces essentielles d'un moteur : arbre, bielle, bougie, came, carburateur, culasse, cylindre, distributeur, piston, rupteur, segment, soupape, vilebrequin. — Par appos. Bloc moteur : ensemble du moteur proprement dit et des organes annexes. Bloc moteur et organes de transmission. Régime, ralenti d'un moteur. Moteur qui tourne rond, vrombit, a des ratés, tousse, cale, chauffe, s'emballe. Roder un moteur. Moteur poussé, qui, pour une cylindrée donnée, tourne plus vite qu'un autre et a une puissance supérieure. Gonfler un moteur. Par appos. Frein moteur.
4(calque de l'angl. search engine) Inform. Moteur de recherche : logiciel qui permet de rechercher des informations sur Internet (par mot-clé, par thème). Site référencé par les moteurs de recherche.

moteur nom masculin (de moteur) Organe transformant en énergie mécanique une énergie de nature différente. Personne qui gouverne, qui régit, qui est à l'origine de quelque chose, qui anime l'activité de quelque chose : Il est le véritable moteur de l'entreprise. Cause d'action, motif déterminant : Le moteur de l'expansion.moteur (expressions) nom masculin (de moteur) Moteur à allumage commandé ou moteur à explosion, moteur à combustion interne dans lequel l'inflammation du mélange air-combustible est assurée par l'intermédiaire d'une étincelle électrique. Moteur Diesel, synonyme de diesel. Moteur à piston rotatif, forme particulière du moteur thermique, dans laquelle l'organe tenant lieu de piston est animé d'un mouvement circulaire. Moteur électrique, machine électrique qui transforme de l'énergie électrique en énergie mécanique. Moteur thermique, moteur transformant l'énergie thermique en énergie mécanique. Moteur de recherche, logiciel à disposition des internautes, destiné à répondre à leurs requêtes, énoncées sous la forme de mots-clés, afin d'identifier sur le web des sites, des adresses de messagerie ou des forums. ● moteur (synonymes) nom masculin (de moteur) Personne qui gouverne, qui régit, qui est à l'origine de...
Synonymes :
- âme
- régisseur
Cause d'action, motif déterminant
Synonymes :
moteur, motrice adjectif (latin motor, -oris, de movere, mouvoir) Qui engendre le mouvement : Roues motrices d'une voiture. Qui a trait au mouvement, à la capacité de mouvement ou à l'organisation du mouvement de l'homme : Troubles moteurs. Qui entraîne une progression, joue le rôle d'une force dynamique : Il est l'élément moteur du groupe. Se dit d'éléments anatomiques permettant le mouvement. ● moteur, motrice (expressions) adjectif (latin motor, -oris, de movere, mouvoir) Cortex moteur, cortex de la circonvolution frontale ascendante d'où part la voie cortico-spinale. Engin moteur, locomotive, automotrice ou autorail. Essieu moteur, dans un engin moteur, essieu par lequel l'effort de traction fourni par les moteurs est transmis à la voie permettant ainsi le déplacement du train. Fibre motrice, fibre nerveuse commandant directement un muscle ou un viscère. Organe moteur, partie d'un appareil horaire (poids, ressort, pile, etc.) qui fournit l'énergie nécessaire à son fonctionnement. Roue motrice, roue portée par un essieu moteur. Unité motrice, ensemble des fibres musculaires striées innervées par un même motoneurone. Voie motrice, synonyme de voie cortico-spinale. ● moteur, motrice (synonymes) adjectif (latin motor, -oris, de movere, mouvoir) Voie motrice
Synonymes :

moteur, trice
n. et adj.
rI./r
d1./d n. m. PHILO Anc. Principe, agent premier; force qui imprime un mouvement.
|| Cour. Personne qui dirige, inspire ou anime. Le moteur d'une politique.
|| Cause, motif. L'intérêt, moteur de nos actions.
d2./d adj. Qui produit ou communique le mouvement. Muscles moteurs. Force, roue motrice.
|| Relatif aux organes du mouvement. Troubles moteurs.
rII./r n. m.
d1./d Appareil conçu pour la transformation d'une énergie quelconque en énergie mécanique.
d2./d (Proche-Orient) Générateur électrique.
|| Pompe à eau.
rIII/r n. f. V. motrice.
Encycl. Moteur à vapeur. Il utilise l'énergie de la vapeur qui, produite dans un générateur, alimente une machine à piston (anciennes locomotives à vapeur) ou une turbine (centrales électriques, propulsion des navires). - Moteur à combustion interne. L'énergie est fournie par la combustion et la détente d'un gaz. - Moteur à explosion. Moteur à combustion interne. - Moteur à étincelles. Moteur à allumage commandé (par oppos. à moteur Diesel). - Moteur hydraulique. Il transforme l'énergie hydraulique (chute d'eau, huile sous pression) en énergie mécanique. - Moteur électrique. Il transforme l'énergie électrique en énergie mécanique. - Moteur à réaction. Il tire sa force motrice de l'éjection d'un fluide (le plus souvent les gaz résultant d'une combustion). - Moteur-fusée. Moteur à réaction capable de fonctionner sans recourir à l'oxygène de l'air comme carburant, constitué d'une chambre de combustion et d'une tuyère qui assure l'éjection à grande vitesse des gaz résultant de la combustion des propergols.

⇒MOTEUR, -TRICE, subst. masc. et adj.
I.Subst. masc.
A. — Ce qui donne le mouvement.
1. Vieilli. Cause première. Dieu est le premier moteur, le souverain moteur de toutes choses (Ac.). Donc Dieu est cause universelle, moteur suprême, pouvoir souverain (BONALD, Législ. primit., t.1, 1802, p.279). Les thomistes (...) font donc de l'argument du premier moteur un argument métaphysique (Théol. cath. t.4, 1 1920, p.934).
2. a) [En parlant d'inanimés] Force qui détermine le mouvement. Gilliatt (...) avait pour combustible l'épave, l'eau pour moteur (HUGO, Travaill. mer, 1866, p.287). Le courant était un moteur infatigable, et il fut employé à charrier du bois flotté (VERNE, Île myst., 1874, p.188).
b) [En parlant d'animés] Moteurs animés. L'homme et les animaux ,,considérés dans leur emploi à porter ou à traîner des fardeaux`` (LITTRÉ).
Pop. À l'époque (...) on continuait de bat' le grain au fléau (...) tout, ou presque tout, se faisait au moteur à bras (M. STÉPHANE, Ceux du trimard, 1928, p.197). Moteur à crottin (1908), cheval de fiacre (CHAUTARD, Vie étrange Arg., 1931, p.316).
3. Au fig. Ce qui incite, ce qui pousse à agir. Synon. motivation. Moteur de l'amour, du devoir, de la haine, de l'orgueil, de la volonté de puissance; être le moteur d'une émeute, d'une entreprise. Le moteur tout-puissant chez M. Michelet est cette sensibilité exaltée qu'on a nommée l'imagination du coeur (TAINE, Essais crit. et hist., 1858, p.110). Le moteur de Napoléon a été le mépris des hommes (...). Napoléon est un des seuls exemples qu'il y ait, dans l'histoire, d'un homme traversant une société de part en part, sans autre moteur que son ambition, sans autre dieu que sa gloire (J.-R. BLOCH, Dest. du S., 1931, p.248):
1. Rempli, jusqu'aux bords de l'âme, de la passion de la France, convaincu que le «gaullisme» devait être, non seulement l'instrument du combat, mais encore le moteur de toute rénovation, (...) il [Jean Moulins] aspirait aux grandes entreprises.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.233.
B.MÉCAN. Appareil servant à transformer une énergie quelconque en énergie mécanique.
1. [En parlant d'un dispositif utilisant les forces naturelles] Moteur hydraulique, à vent, à marée. (Ds Sc. 1962).
2. [En parlant d'un appareil muni d'un dispositif électrique] Moteur électrique à courant continu, à courant alternatif, à impulsions, à induction, à répulsion, à vitesse réglable, à vitesses multiples. V. aussi motrice.
Moteur synchrone. ,,Moteur électrique, alimenté par du courant alternatif`` (GUYOT 1953).
Moteur universel. ,,Petit moteur à collecteur, à faible rendement (...) utilisé pour actionner des appareils électro-ménagers, des jouets électriques, etc.`` (SIZ. 1968).
3. [En parlant d'un dispositif thermique]
Moteur aérobie.
Moteur atomique, nucléaire. Moteur qui utilise la chaleur produite dans une pile atomique (d'apr. Sc. 1962). Le brise-glace Lénine, mû par deux de ses trois moteurs nucléaires de vingt-deux mille chevaux chacun (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.141). Moteur à uranium (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962 p.108).
Moteur à réaction. ,,Moteur produisant un courant rapide de gaz chaud qui propulse le véhicule qu'il équipe`` (Énergie 1979). Moteur-fusée. ,,Propulseur à réaction emportant le comburant et le combustible nécessaires à son fonctionnement`` (Sc. Techn. spat. 1978).
Moteur solaire. ,,Machine thermodynamique où la chaleur à la source chaude est fournie par des capteurs solaires`` (VAUGE 1980).
Moteur thermique. ,,Système de conversion de chaleur en énergie mécanique`` (Énergie 1979).
4. En partic. Moteur (à combustion interne ou à explosion et à carburation). ,,Moteur dans lequel on ajoute de la chaleur à un fluide de travail (l'air) par combustion d'un combustible solide, liquide ou gazeux, à l'intérieur d'un cylindre`` (Énergie 1979). Les cinq cents chevaux du moteur faisaient naître dans la matière un courant très doux (SAINT-EXUP., Vol nuit, 1931, p.83). Il y avait à cet endroit une côte fort raide, où le moteur calait souvent (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p.368):
2. Le moteur vit d'explosions obéissantes;
Les atomes des gaz se battent en chantant;
Leurs groupes meurent et naissent. Le métal tremble.
Chaque dent des engrenages est un tremplin
D'où la force prend son élan...
ROMAINS, Vie unan., 1908, p.99.
Moteur auxiliaire. Moteur d'appoint dont on se sert en cas de besoin. M. Brun (...): Le moteur me paraît bien petit. Panisse: Mais c'est bien ce qu'on vous a dit: ce n'est pas un canot à moteur: c'est un bateau à voiles avec un moteur auxiliaire (PAGNOL, Fanny, 1932, II, 2, p.112).
Bloc moteur.
Frein moteur.
SYNT. Moteur à l'avant, à l'arrière d'une voiture (v. traction avant, traction arrière, s.v. traction); moteur à deux, à quatre temps; moteur à un, deux, trois, quatre, six cylindres; moteur diesel; moteur à essence, à gaz, à pétrole; le moteur chauffe, tire bien ou mal; le moteur est noyé; bruit, ratés, ronflement, ronron du moteur; arrêter, couper, démonter, embrayer, pousser, réduire, remonter, réparer le moteur; mettre le moteur en marche, au ralenti.
C. Spécialement
1. CIN. Moteur! [Interjection par laquelle le metteur en scène signale le début du tournage] (d'apr. SANDRY-CARR. 1963). Le metteur en scène a hurlé: «Silence!» et le silence s'est fait aussitôt. Puis, «Moteur!» (Paris Match, 11 juin 1982, n°2533-1724, p.38).
2. PHOT. Dispositif mécanique assurant le réarmement automatique d'un appareil photographique. Le moteur permet des prises de vue (Phot. 1979).
II.Adj. Qui engendre, transmet le mouvement.
A.MÉCAN. Bielle, hélice, poulie motrice. La puissance motrice du vent provient du soleil qui, en échauffant inégalement la masse atmosphérique, produit le déplacement des couches gazeuses (SER, Phys. industr., 1888, p.6). Rotation des galets moteurs (ALVIN, Artill., Matér., 1908, p.124).
Force motrice. Source d'énergie utilisée par les usines électriques, les industries, etc. L'usine pour le service de laquelle est utilisée la force motrice du cours d'eau (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p.530). P. métaph. L'esprit n'a d'activité qu'autant qu'il est mis en mouvement par les forces motrices du coeur (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p.222).
Roue(s) motrice(s) d'une automobile, d'une bicyclette, d'une locomotive. Roue(s) sur lesquelles ou sur laquelle agit directement la force d'entraînement par l'intermédiaire d'une bielle, de la chaîne. (Dict. XIXe et XXe s.).
En partic.
Arbre moteur. Pièce mise directement en mouvement par la machine motrice. Synon. arbre de couche. Les pompes [du bateau Goubet], au nombre de deux, sont mues par l'arbre moteur au moyen d'une vis sans fin (LEDIEU, CADIAT, Nouv. matér. nav., t.2, 1899, p.154).
Couple moteur. Travail d'un moteur considéré dans son effort instantané. Les arbres [de transmission] doivent résister aux efforts déterminés par (...) les efforts de harnais provenant du couple moteur (CHAMPLY, Nouv. encyclop. prat., t.3, 1927, p.2).
Travail moteur. La (...) [puissance indiquée] correspond au travail moteur, c'est-à-dire au travail recueilli par l'organe récepteur, qui généralement est un piston (HERDNER, Constr. et conduite locomot., t.1, 1887, p.13).
B.MÉDECINE
1. [En parlant de l'organe qui transmet le mouvement] Muscles moteurs; nerf, réflexe moteur. Sur la patte d'une grenouille décérébrée, on place une goutte d'acide; la patte se retire, voilà un réflexe moteur (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p.88).
Nerf moteur oculaire commun. Troisième paire de nerfs crâniens. (Ds Méd. Flamm. 1975). Nerf moteur oculaire externe. Sixième paire de nerfs crâniens (Ds Méd. Flamm. 1975).
Plaque motrice. Endroit où le nerf moteur rejoint le muscle (d'apr. Pt Lar. Méd. 1976).
2. ANAT. Qui concerne la motricité. Débile, handicapé moteur; développement moteur; paralysie motrice; troubles moteurs. Le schizoïde (...) est (...) par un côté un arriéré moteur, présentant une grande dysharmonie et superfluité de mouvements (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.202).
Syndrome moteur. Paralysie due à une lésion du système nerveux (d'apr. Pt Lar. Méd. 1976).
C.P. anal. Qui incite, qui pousse à agir. Élément, principe moteur. Sous l'influence de cette nation motrice [l'Europe], les incommensurables friches d'Amérique, d'Asie, d'Afrique et d'Australie seront offertes aux émigrations civilisantes (HUGO, Actes et par. 4, 1885, p.292).
Rem. Pour l'emploi subst. de l'adj. fém. v. motrice.
REM. Motorer, verbe intrans., rare. Se déplacer en véhicule à moteur. Plusieurs house-boats ont un garage d'automobiles à bord, et ces messieurs motorent le long de la Tamise (LARBAUD, Barnabooth, 1913, p.156).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1377 subst. «ce qui cause le mouvement» (ORESME, Livre du ciel et du monde, éd. A.-D. Menut, p.414, 98: premier moteur); 1377 «celui qui fait agir, dirige» (ID., ibid., 508, 164: principal moteur); 1558 adj. «qui donne le mouvement» (DU BELLAY, Divers jeux rustiques, éd. V. L. Saulnier, p.69, 222); 1771 muscle moteur (LAVOISIEN, Dict. portatif de méd., t.1, p.463); 1771 (Trév.:Moteur, En Anatomie, on appelle moteurs, les nerfs de la troisième et de la sixième paire, qui font mouvoir les yeux); 1858 roue motrice (CHESN.); 2. 1744 subst. moteur «machine destinée à utiliser une source d'énergie pour produire le mouvement» (BONNIER DE LA MOSSON, Catalogue raisonné d'une collection ... de diverses curiosités, n°415, p.101); 1826 moteur à gaz (ANDRIEU, Brevet d'invention ds Fr. mod. t.42, p.357). Empr. au lat. motor «celui qui remue», attesté également en lat. médiév. comme terme de philos. dans l'expr. motor primus «celui qui imprime le mouvement d'un mobile» (XIIe s. ds Nov. Gloss.) et comme subst. fém. motrix «celle qui donne le mouvement» (ca 1250 ds LATHAM), dér. du supin motum de movere «mouvoir». Au sens 1 on trouve le m. fr. mouveur (ca 1380-1572 ds GDF.) et l'a. fr. mouveresse «motrice, instigatrice» fin XIIIe s. (GUILLAUME DE LORRIS, Rose, 141, leçon ms. B.N. fr. 1573 ds éd. F. Lecoy, t.1, p.XLII). Fréq. abs. littér. Moteur:971. Motrice (adj. et subst.): 650. Fréq. rel. littér. Moteur: XIXe s.: a) 822, b) 444; XXe s.: a) 728, b) 2752. Motrice (adj. et subst.): XIXe s.: a) 513, b) 142; XXe s.: a) 275, b) 1659. Bbg. BALL (R. V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob. Fr. mod. 1974, t.42, p.357. — LAURENT (P.). Contribution à l'hist. du lex. fr. Romania. 1925, t.51, p.41. — POHL (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Arch. St. n. Spr. 1969, t.205, pp.366-367. — QUEM. DDL t.6, 16.

moteur, trice [mɔtœʀ, tʀis] n. m. et adj.
ÉTYM. 1377; du lat. motor « qui met en mouvement », de movere « mouvoir ».
———
I
1 N. m. a Vx. (Philos. anc.). Ce qui donne le mouvement; cause première, Dieu. || « Jupiter, puissant moteur des cieux » (Rotrou).
b Littér. Personne qui incite à agir, qui dirige. Agent, âme, animateur, directeur, instigateur. || Le moteur d'une entreprise. || Elle fut le moteur de ce complot.
(Choses). Ce qui donne l'impulsion initiale. Cause, mobile.
0.1 L'esprit de l'homme encore trop dans l'enfance pour rechercher, pour trouver dans le sein de la Nature les lois du mouvement, seul ressort de tout le mécanisme dont il s'étonnait, crut plus simple de supposer un moteur à cette Nature que de la voir motrice elle-même.
Sade, Justine…, t. I, p. 55-56.
1 (…) mon crime n'ayant point l'argent pour moteur ne sera point déshonorant.
Stendhal, le Rouge et le Noir, II, XXXIX.
2 Monsieur de Valois, l'un des moteurs de la dernière prise d'armes où périt le marquis de Montauran livré par sa maîtresse (…)
Balzac, la Vieille Fille, Pl., t. IV, p. 249.
2 Adj. (XVIe). Qui donne le mouvement. Didact. || Principe moteur.Anat. || Muscles moteurs de l'œil. || Nerfs sensitifs et nerfs moteurs (→ Curare, cit.). || Organes moteurs (→ Cerveau, cit. 4). aussi Locomoteur, vasomoteur.Qui envoie des influx capables d'inhiber ou de stimuler l'activité d'un organe périphérique, et, spécialt, d'un muscle, en parlant d'un centre nerveux. Motricité. || Troubles moteurs (par atteinte des centres, des nerfs moteurs). Contracture, paralysie, spasme.Mécan. et cour. || Force motrice (→ Machine, cit. 5; manufacture, cit. 3). || Roue motrice d'une bicyclette, roues motrices d'une automobile. Traction (avant, arrière). || Arbre moteur. Bielle, vilebrequin.
3 Avez-vous remarqué dans certains mécanismes la petitesse de la roue motrice ?
Hugo, l'Homme qui rit, II, I, IX.
———
II N. m.
A
1 (1744). Vx. Force motrice. || Moteur animé (homme, cheval, etc.), inanimé (air, eau, etc.).
2 (1826, moteur à gaz). Mod. Appareil servant à transformer une énergie quelconque en énergie mécanique. || Moteurs utilisant les forces naturelles. || Moteur actionné par l'air ( Aéromoteur), le vent ( Anémotrope), l'eau ( Hydraulique; hydromoteur, turbine).Moteurs thermiques. || Moteurs à vapeur ( Machine, cit. 8; turbines). || Moteurs à combustion interne ou moteur à explosion ( Carburant); moteur à carburation; moteur à injection ( Injecteur); moteur à injection d'huile lourde ou moteur diesel. Diesel. || Moteurs à gaz, à réaction. Turbo-propulseur, turboréacteur. || Moteur de fusée.Moteurs pneumatiques.(1867, Année sc. et industr.). || Moteurs électriques (→ Électricité, cit. 6). Électrogène, électromoteur. || Moteur linéaire, rotatif. || Moteur synchrone, asynchrone. || Rotor, stator d'un moteur électrique. || Moteur à courant continu (électromoteur), à courant alternatif (alternomoteur synchrone, asynchrone). || Moteur ionique, qui fonctionne par transformation de l'énergie nucléaire en énergie électrique.Utilisation des moteurs ( Motoriser, motorisation, et préf. moto-) dans l'industrie, l'outillage agricole ( Machine, machine-outil), les transports… || Véhicules hippomobiles et véhicules à moteur (→ Lustrine, cit. 1). Automobile, cyclomoteur, locomotrice, motrice, tracteur, etc. || Moteur d'avion, d'automobile, de motocyclette, de locomotive, de locomobile… || Bicyclette à moteur. Vélomoteur. || Moteur d'avion. Bi-, tri-, quadrimoteur.Puissance d'un moteur.Munir de moteurs. Motoriser.
Propulseur anaérobie. Fusée, réacteur. || Les moteurs d'un avion à réaction ou moteurs-fusées.
3 Spécialt. (Plus cour.). Moteur à explosion (d'un véhicule automobile) [ Carburant, essence]. || Cycle d'un moteur. || Moteur à 1, 2, 4, 6… cylindres. || Moteur en étoile, à cyclindres en ligne, en V. || Moteur à deux temps.(1886). || Moteur à quatre temps.Moteur à soupapes, sans soupapes. || Moteur classique à carburateur ( Carburation). || Moteur à injection. || Moteur désigné par sa cylindrée… (Moteur de 750 cm3). || Moteur flottant, muni d'une suspension permettant l'oscillation autour d'un axe. || Moteur blindé. || Moteur à l'avant, à l'arrière d'une voiture.Pièces essentielles d'un moteur. Bielle, bougie, came (arbre à cames), carburateur, culasse, cylindre, distributeur, piston, rupteur, segment, soupape, vilebrequin. || Pièces annexes du moteur. Accélérateur, bobine, démarreur, dynamo, magnéto, pompe, radiateur, ventilateur, vitesse (changement de vitesse), volant. Par appos. || Bloc moteur : ensemble du moteur proprement dit et des organes annexes. || Bloc moteur et organes de transmission. || Allumage, carburation, refroidissement du moteur. || Transmission de l'effort du moteur aux roues motrices. Embrayer, débrayer; disque (d'embrayage); point (mort). || Faire tourner, chauffer un moteur. || Rythme, régime d'un moteur (→ Attention, cit. 31). || Moteur qui tourne lentement, qui tourne vite. || Moteur poussé, qui pour une cylindrée donnée tourne plus vite qu'un autre et a une puissance supérieure. || Moteur bridé. || Lancer, pousser un moteur en accélérant. || Ralenti d'un moteur. || Moteur qui tourne rond ( fam. Moulin), qui ronfle (→ Levier, cit. 4), vibre (→ Motocyclette, cit. 1), vrombit; qui tourne à vide, qui fait des ratés, cafouille, tousse, broute, cogne, cale. || Moteur qui chauffe. || Moteur encrassé ( Calamine). || Panne de moteur. || Banc d'essai, rodage d'un moteur. || Démontage, remontage d'un moteur.Par appos. || Frein moteur.
4 (…) le chauffeur et le pilote qui écoutent leur moteur comme un médecin ausculte un cœur d'homme, se sentent liés à cette masse métallique par une émotion obscure de quasi-identité.
Daniel-Rops, le Monde sans âme, III.
5 Il se découvrait solidement assis dans le ciel. Il effleura du doigt un longeron d'acier, et sentit dans le métal ruisseler la vie : le métal ne vibrait pas, mais vivait. Les cinq cents chevaux du moteur faisaient naître dans la matière un courant très doux, qui changeait sa glace en chair de velours. Une fois de plus, le pilote n'éprouvait, en vol, ni vertige, ni ivresse, mais le travail mystérieux d'une chair vivante.
Saint-Exupéry, Vol de nuit, I.
6 (…) déjà les moteurs s'étaient mis à ronfler, ça faisait un agréable chant de cigale, très loin, au fond de la nuit. Au bout d'un moment, les autos démarrèrent et le bruit des moteurs se perdit.
Sartre, la Mort dans l'âme, p. 96.
Par anal. || Le moteur humain (→ Corps, cit. 16).
4 Franç. d'Afrique. Cyclomoteur; vélomoteur.
B (Calque de l'angl. engine). Inform. Partie d'un programme assurant la part active de la tâche à exécuter. || Moteur de compression d'images. || Moteur de base de données.Moteur de recherche : logiciel permettant de rechercher des informations sur Internet; site web hébergeant un tel logiciel.
DÉR. Motoriser, motoriste, motricité.
COMP. (De l'adj.) Automoteur, locomoteur, promoteur, servomoteur, vaso-moteur. — (Du nom) Bimoteur, cyclomoteur, hydromoteur, quadrimoteur, trimoteur, vélomoteur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Moteur en V — Moteur avec cylindres en V Moteur à explosion V6 d automobile. Article principal : Architecture des moteurs à explosion. Les cylindres en V est une architecture de moteurs à explosion où les cylindres sont placés les uns à côté des autres… …   Wikipédia en Français

  • moteur — moteur, trice (mo teur, tri s ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui donne le mouvement. •   Il [Dieu] est infiniment au dessus de cette cause première et de ce premier moteur que les philosophes out connu sans toutefois l adorer, BOSSUET Hist. II,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • -moteur — ⇒ MOTEUR, TRICE, élém. de compos. Élém. représentant le subst. ou l adj. moteur et entrant dans la constr. d adj. et de subst. dans les domaines de la mécan., de la méd. et de la psychol. A. MÉCAN. V. automoteur, bimoteur, électromoteur,… …   Encyclopédie Universelle

  • moteur — Moteur. s. m. Celuy qui donne le mouvement. Dieu est le premier moteur, le souverain moteur de toutes choses …   Dictionnaire de l'Académie française

  • moteur — Moteur, Motor. L esprit moteur de l Univers. Dubellay …   Thresor de la langue françoyse

  • Moteur — Pour les articles homonymes, voir moteur (homonymie). Moteur à combustion interne V6 d automobile Un moteur (du …   Wikipédia en Français

  • Moteur V8 — Pour les articles homonymes, voir V8. Un moteur V8 est un moteur à explosion comportant 8 cylindres disposés en deux rangées de quatre cylindres placées en V au dessus du vilebrequin. Sommaire 1 Historique …   Wikipédia en Français

  • Moteur 3D — Schéma d’un pipeline de rendu avec indication du lieu d intervention des pixels et des vertex shaders (en rouge). Un moteur 3D est un composant logiciel qui crée des images matricielles à partir de coordonnées tridimensionnelles. C est un… …   Wikipédia en Français

  • MOTEUR — n. m. Celui qui donne le mouvement. Dieu est le premier moteur, le souverain moteur de toutes choses. Adjectivement, Muscles moteurs. Force motrice. Fig., Il fut le principal moteur de cette entreprise, de cette conjuration, le moteur secret de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Moteur V6 — Pour les articles homonymes, voir V6. Un moteur V6 désigne un moteur thermique à combustion interne comportant 6 cylindres disposés en V. Ariès a été l un des premiers constructeurs automobiles à utiliser ce type de moteur. Voir aussi Moteur avec …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.